Thématiques > Personnes âgées > Je ne peux plus rester à domicile, je cherche une solution d’accueil >

Les résidences autonomie

Les résidences autonomies sont les "ex logements foyers". Ils comportent à la fois des logements individuels et privatifs et des espaces communs dédiés à la vie collective. Elles sont souvent construites au cœur des villes à proximité des commerces, des transports et des services.

Les résidences autonomie sont conçues pour accueillir dans un logement des personnes âgées majoritairement autonomes qui ne peuvent plus ou n’ont plus l’envie de vivre chez elles (à cause d’une baisse de revenus, de difficultés d’accès aux commerces, d’un sentiment d’isolement...). Les résidences autonomies accueillent des personnes seules ou les couples.

Les critères d’admission :
- avoir un niveau de perte d’autonomie évalué en GIR 5 ou 6. Il est possible d’être admis en GIR 4 à condition que la résidence autonome ait signé une convention avec : d’une part un EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) et d’autre part un SSIAD (service de soins infirmiers à domicile) ou un SPASAD (service polyvalent d’aide et de soins à domicile) ou un centre de santé ou un professionnel de santé.
- avoir plus de 60 ans (une dérogation est possible pour les personnes âgées de moins de 60 ans et les personnes en situation de handicap, mais dans des proportions limitées).
- si un couple entre en même temps dans une résidence autonomie, les deux membres doivent remplir ces critères d’admission.

Le fonctionnement des résidences autonomie :
- les résidences autonomie sont composées d’appartements privatifs et d’espaces communs partagés par les résidents (salle d’animation, salle de restaurant...). Elles accueillent en moyenne une cinquantaine de résidents.
- les résidences autonomies proposent plusieurs types d’appartements : des studios (T1 ou T1bis), des T2 (appartement de deux pièces), des T3 (rarement).

Le coût des résidences autonomie :
- les résidences autonomie ont une vocation sociale. Le coût des loyers est donc modéré.
- la facture se décompose en différente partie : le loyer ou redevance, les charges locatives, les frais liés aux prestations incluses (par exemple la prestation de restauration, en fonction du système proposé), les frais liés aux prestations facultatives (par exemple les sorties extérieures).

Les aides publiques pour les résidences :
- les résidents peuvent bénéficier de : l’APA (aide personnalisée d’autonomie) à domicile, les aides au logement, l’ASH (aide sociale à l’hébergement), si la résidence autonomie est habilitée à recevoir des bénéficiaires de l’ASH.
- l’attribution de ces aides dépend de deux critères : des ressources pour l’APA, l’aide au logement pour l’ASH ; le niveau de perte de l’autonomie pour l’APA.
- ces aides peuvent se cumuler

Pour plus d’informations, consultez le site www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr

Dernière modification le 3 septembre 2018

 

> Accès à l'espace partenaires

Illustrations par Wiebke Petersen
Site internet par Pixelsmill